Condoms

Chlamydia

L’infection par la bactérie chlamydia est l’infection transmise sexuellement (ITS) la plus couramment signalée aux Territoires du Nord-Ouest (TNO).

À l’échelle du pays, les cas de chlamydia augmentent depuis une vingtaine d’années. Les TNO affichent l’un des taux de chlamydia les plus élevés au Canada, environ six fois supérieur à la moyenne nationale.

La chlamydia se présente couramment avec la gonorrhée (une autre ITS); aux TNO, on procède systématiquement à des tests simultanés pour détecter ces deux infections.

La chlamydia peut se transmettre par des rapports sexuels vaginaux ou anaux et, moins couramment, par sexe oral. L’infection peut aussi être transmise d’une mère à son enfant pendant l’accouchement.

Les personnes qui ont des rapports sexuels non protégés, qu’il s’agisse de sexe oral, vagino-pénien ou anal, courent des risques et devraient subir un test de dépistage.

Les hauts taux de chlamydia aux TNO sont principalement attribuables aux personnes qui ne se protègent pas systématiquement lors de relations sexuelles ainsi qu’au retard ou à l’absence de dépistage.

Si la chlamydia n’est pas traitée, cela peut conduire à de douloureux problèmes de santé et à l’infertilité.

Aux TNO, la chlamydia touche surtout les jeunes et les jeunes adultes actifs sexuellement, en particulier les jeunes femmes. Les taux les plus élevés sont observés chez les hommes âgés de 20 à 29 ans et les femmes âgées de 15 à 25 ans.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la chlamydia aux TNO, veuillez consulter :

Pour obtenir des ressources additionnelles sur la chlamydia et d’autres infections transmissibles sexuellement, veuillez visiter :