Décès présumément lié à une surdose aux TNO

News Type: 
Advisories

Territoires du Nord-Ouest, le 11 mars 2024 – Le Bureau de l’administrateur en chef de la santé publique (BACSP) avise le public qu’un décès récent a présumément été causé par une surdose aux Territoires du Nord-Ouest (TNO).

Les responsables du Bureau du coroner des TNO ont informé le BACSP qu’une enquête sur un décès récent les porte à croire qu’il a été causé par une surdose de drogues, potentiellement de la cocaïne mélangée à d’autres substances. Étant donné que des opioïdes et d'autres drogues toxiques sont détectés de façon régulière aux TNO, il est à craindre que le décès soit dû à des contaminants toxiques.

Puisque l’approvisionnement en drogues illicites peut concerner toutes les collectivités des TNO, le BACSP souhaite mettre en garde tous les consommateurs contre le risque de recevoir des drogues contenant de possibles adultérants. Le Bureau du coroner poursuivra son enquête sur ce récent décès.

Les personnes qui consomment des drogues devraient toujours le faire en présence d'autres personnes, commencer par de petites quantités, se procurer des trousses de naloxone et s'assurer que toutes les personnes avec lesquelles elles consomment des drogues savent comment utiliser la naloxone. La naloxone sauve des vies. Ne mélangez jamais différentes drogues ou la drogue et l’alcool, car les mélanges augmentent grandement les risques de surdose.

Si vous soupçonnez une surdose, appelez une ambulance ou votre centre de santé local. Parmi les signes et symptômes d’une surdose, mentionnons :

  • La personne a une respiration lente ou ne respire plus;
  • La personne a les lèvres et les ongles bleus;
  • La personne ne bouge plus;
  • La personne s’étouffe;
  • La personne produit des bruits de gargouillement ou de ronflement;
  • La personne souffre de somnolence grave;
  • La personne ne peut être réveillée;
  • La personne a la peau froide et moite.

La Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose protège les personnes impliquées dans une surdose contre toute accusation de possession d’une substance contrôlée. Cette loi encourage toute personne à appeler à l’aide si elle est témoin ou victime d’une surdose.

Nous rappelons aux résidents que des trousses de naloxone (agent inverseur des opioïdes) sont disponibles dans tous les hôpitaux, centres de santé et pharmacies des TNO. Notez que la naloxone n’est efficace qu’en cas de surdose d’opioïdes. Cela dit, si vous n’êtes pas sûr des substances en cause, il est préférable de l’administrer tout de même, par précaution. Même si la substance ayant causé la surdose n’était pas un opioïde, la naloxone ne devrait pas avoir d’effets nocifs. Certains opioïdes synthétiques, comme le carfentanil, peuvent nécessiter l’administration de doses répétées de naloxone.

Ressource

 

 

 

 

Pour en savoir plus, communiquez avec :

Umesh Sutendra
Gestionnaire intérimaire des communications
Santé et Services sociaux
Umesh_Sutendra@gov.nt.ca