Deux nouveaux diagnostics de COVID-19 confirmés aux TNO

News Type: 
Advisories

Yellowknife, le 23 février 2021 – Le Bureau de l’administrateur en chef de la santé publique (BACSP) confirme deux nouveaux diagnostics de COVID-19 aux Territoires du Nord‑Ouest (TNO).

Le premier diagnostic concerne un travailleur de l’extérieur territoire et est lié à l’éclosion à la mine Gahcho Kué.

L’autre diagnostic concerne un travailleur saisonnier de l’extérieur du territoire qui se trouve à Yellowknife.

 

Éclosion à la mine Gahcho Kué

Le nouveau diagnostic a été confirmé chez une personne en quarantaine. 

Le nombre total de cas confirmés liés à l’éclosion à la mine Gahcho Kué s’élève désormais à 19.

Onze de ces personnes sont des travailleurs de l’extérieur du territoire, et huit sont des résidents des TNO. Onze des cas sont rétablis, et huit sont toujours actifs.

L’administratrice en chef de la santé publique (ACSP) a déclaré une éclosion à la mine le 3 février. Cette mine est située à environ 280 km au nord-est de Yellowknife.

Enquête

Le nouveau diagnostic a été décelé grâce à une surveillance constante et à un dépistage régulier de tous les employés de Gahcho Kué. La personne touchée s’isole et se porte bien.

Puisque les chaînes de transmission sont inconnues, l’ACSP a déterminé que tous les travailleurs qui ont quitté le site de la mine les 22 et 23 février sont des contacts.

Le personnel médical continue d’évaluer et de surveiller tous les employés sur le site de la mine, comme le veulent les protocoles de sécurité pour la COVID-19.

Mesures prises

Le 6 février 2021, la mine Gahcho Kué a suspendu toutes ses opérations.

La mine Gahcho Kué a travaillé en étroite collaboration avec les représentants de la santé publique pour envoyer les travailleurs qui résident aux Territoires du Nord-Ouest effectuer leur auto-isolement ailleurs qu’au site de la mine. La mine a également rapatrié à leurs provinces d’origine environ 95 travailleurs provenant de l’extérieur du territoire. Au 23 février, 75 travailleurs des TNO ont terminé leur période d’isolement, et ils retourneront à la maison. Trente travailleurs de l’extérieur du territoire ont également terminé leur période d’isolement de 14 jours à Yellowknife et seront rapatriés à leurs provinces d’origine.

Dans le cadre d’un changement planifié des effectifs pour toute l’équipe des services essentiels qui se trouve sur le site, au cours des deux derniers jours, 57 travailleurs des TNO et 6 travailleurs de l’extérieur des TNO ont été transportés à Yellowknife pour effectuer leurs 14 jours d’isolement en centre, et 67 travailleurs de l’extérieur du territoire ont été rapatriés à leurs provinces d’origine.

Tout résident des TNO qui quitte le site de la mine doit s’auto-isoler et surveiller son état pendant 14 jours. Les TNO travaillent avec les provinces et les autres territoires pour rapatrier les travailleurs de l’extérieur du territoire en toute sécurité.

Risque pour le public

L’éclosion déclarée à la mine Gahcho Kué ne pose actuellement aucun risque pour les collectivités des TNO.

La surveillance sera maintenue et l’enquête se poursuivra, conformément aux protocoles relatifs aux maladies transmissibles de la santé publique, afin d’atténuer tout risque de propagation.

Contexte de déclaration d’une éclosion

Aux TNO, on parle d’éclosion dans un établissement fermé (ce qui inclut les camps isolés) lorsqu’une personne ou plus est déclarée comme un cas confirmé ou probable de COVID-19 et a contracté l’infection au sein de l’établissement.

 

Yellowknife

Enquête

Le 21 février, le BACSP a été informé d’un diagnostic de COVID-19 chez un travailleur saisonnier qui se trouve à Yellowknife. 

On croit que cette personne a contracté la COVID-19 avant de se rendre aux Territoires du Nord-Ouest.

Mesures prises

L’enquête de la santé publique est en cours. On a effectué un suivi auprès des contacts étroits connus.

La personne touchée et tous les contacts étroits connus s’isolent et se portent bien. La santé publique continuera de surveiller l’état des personnes touchées durant leur période d’isolement.

Risque pour le public

L’enquête n’a révélé aucun risque pour le public à l’heure actuelle.

Adoptez de saines habitudes

Avec l’augmentation des diagnostics de COVID-19 aux TNO, il est important de s’en tenir aux bonnes habitudes sanitaires avérées pour freiner la propagation de la COVID-19.

  • Isolez-vous, si nécessaire.
  • Restez à la maison quand vous êtes malade – même si ce n’est qu’un reniflement.
  • Communiquez avec votre centre de santé ou votre service de santé publique local pour passer un test de dépistage de la COVID-19 au premier signe de maladie.
  • Gardez une distance de deux mètres (six pieds) entre vous et les autres.
  • Portez un masque lorsque vous êtes en public ou lorsqu’il est difficile de garder vos distances.
  • Lavez-vous les mains très souvent.
  • Toussez et éternuez dans votre coude.

Mention de la source

Tous les commentaires sont attribuables à la Dre Kami Kandola, administratrice en chef de la santé publique des Territoires du Nord-Ouest.

 

Liens connexes

Personne-ressource pour les médias

Darren Campbell

Gestionnaire des communications liées à la COVID-19

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Secrétariat de coordination pour la COVID-19

Courriel : Darren_P_Campbell@gov.nt.ca