Trois résultats présumés positifs de tests de dépistage de la COVID-19 aux TNO

News Type: 
Advisories

Aucun signe de transmission communautaire.

 

Yellowknife, le 16 octobre 2020 – Trois personnes ont reçu des résultats présumés positifs de tests de dépistage de la COVID-19.

Un test a été effectué à Inuvik, tandis que les deux autres ont été effectués à Yellowknife. Le cas d’Inuvik n’est pas lié aux deux cas de Yellowknife, alors que les cas de Yellowknife sont reliés : une personne a voyagé et a ensuite transmis le virus à un membre de son ménage.

Inuvik

L’individu a commencé son voyage en Alberta, s’est rendu à Inuvik par la route et est arrivé le 10 octobre.

La personne s’est immédiatement isolée une fois arrivée à sa destination, conformément aux restrictions de déplacements et aux protocoles d’auto-isolement. Elle est actuellement en isolement chez elle en toute sécurité et se porte bien.

Selon l’évaluation initiale, il n’y a pas eu de contacts potentiels, bien que l’enquête se poursuive.

Le risque de transmission ultérieure est considéré comme très faible pour l’instant, les précautions nécessaires ayant été prises.

La santé publique a déterminé qu’il n’y avait actuellement aucune préoccupation concernant la possibilité d’exposition le long de l’itinéraire qui a été parcouru.

Yellowknife

Les résultats des tests ont été reçus hier, tard dans la soirée. L’enquête est en cours et de plus amples informations seront disponibles plus tard dans la journée.

Pourquoi parle-t-on de cas présumés?

Il n’y a pas encore eu suffisamment de tests positifs effectués à l’aide des appareils d’analyse pour pouvoir déclarer un cas confirmé immédiatement.

Il faudra donc demander des tests de suivi à notre laboratoire de santé publique partenaire à Edmonton à des fins de confirmation.

Comme pour tout cas présumé positif, la santé publique enquête et gère ces cas comme s’ils étaient déjà confirmés.

La suite des choses

Le GTNO fournira des mises à jour sur l’enquête lorsque les résultats des tests de suivi seront disponibles.

Mention de la source

Tous les commentaires sont attribuables au sous-administrateur en chef de la santé publique, le Dr Andy Delli-Pizzi.

Liens connexes