Dons d’organes et de tissus

Renseignements généraux au sujet du don d’organes et de tissus

Dernière modification: 
lun, 07/13/2020 - 08:58

Qu’est-ce qu’un don d’organes ou de tissus, et pourquoi est-ce important?

  • Un don d’organes ou de tissus consiste à prélever des organes ou des tissus d’une personne (appelée « donneur ») et à les transplanter sur une autre personne (appelée « receveur »).
  • Un receveur a besoin d’un don d’organes ou de tissus pour remplacer une partie du corps qui ne fonctionne pas correctement en raison d’une maladie ou d’une blessure.

Quelle est la différence entre un don d’organes et un don de tissus?

Don d’organes

  • Le don d’organes concerne précisément les organes du corps, comme le cœur, les poumons et les reins.
  • Un don d’organes ne peut se produire qu’après le décès du donneur si :
    • le donneur a subi un traumatisme grave au cerveau et qu’il est mort;
    • le corps du donneur d’organes reste ensuite branché sur un respirateur jusqu’au prélèvement des organes.
  • Un donneur d’organes meurt habituellement de façon inattendue à la suite d’un traumatisme grave au cerveau. Un accident d’automobile, une hémorragie cérébrale ou un traumatisme subi à la suite d’une très mauvaise chute peuvent provoquer un tel décès.

Don de tissus

  • Le don de tissus concerne les tissus humains, comme la cornée et les os.
  • Les tissus n’ont pas besoin des mêmes conditions que les organes pour survivre, de sorte que le don de tissus est possible après que le cœur et les poumons ont cessé de fonctionner.
  • Les tissus destinés à la greffe doivent être prélevés dans les 12 à 24 heures suivant le décès d’une personne. Dans le cas d’un don de tissus, le donneur n’a pas besoin d’être branché sur un respirateur jusqu’au prélèvement.

Qu’entend-on par donneur vivant d’organes ou de tissus?

  • Une personne peut donner certains organes ou tissus alors qu’elle vit toujours; on l’appelle « donneur vivant ».
  • Le processus d’inscription des donneurs d’organes ou de tissus des TNO ne s’applique pas aux donneurs vivants. Si vous souhaitez devenir un donneur d’organes ou de tissus vivant, parlez-en à votre professionnel de la santé.
  • Parmi les organes et tissus fréquemment donnés par un donneur vivant, mentionnons l’un des deux reins, les lobes d’un foie et de la moelle osseuse.

Est-ce que les prélèvements et les transplantations d’organes ou de tissus sont effectués aux TNO?

  • Non. Les TNO ne peuvent traiter les dons d’organes ou de tissus lorsqu’une personne meurt. En effet, les chirurgies nécessaires pour les dons et les transplantations nécessitent du matériel et des professionnels hautement spécialisés, comme des chirurgiens transplantologues.
  • On trouve des équipes de dons d’organes ou de tissus dans de nombreuses régions du pays, notamment en Alberta. Le temps nécessaire pour arriver aux TNO et effectuer les opérations nécessaires ne permettrait toutefois pas le don d’organes et de tissus dans le Nord.
  • Le registre ténois des donneurs d’organes et de tissus permet aux résidents d’exprimer leurs souhaits en ce qui a trait au don d’organes et de tissus, s’ils devaient se trouver en Alberta ou s’ils devaient y être transférés en raison de blessures graves.

Comment les changements proposés par l’Alberta à sa Loi sur le don d’organes et de tissus humains (notamment le droit de retrait) affecteront-ils les résidents des TNO qui sont en Alberta ou y sont transférés en raison de blessures graves?

  • À l’heure actuelle, l’Alberta ne fait que proposer des changements à sa Loi sur le don d’organes et de tissus humains. Le projet de loi est à l’étude à l’Assemblée législative de l’Alberta.
  • L’un des changements proposés ferait en sorte que chaque adulte albertain soit considéré comme un donneur d’organes et de tissus potentiel (ce qu’on appelle souvent le consentement présumé), à moins qu’il n’en décide autrement (ce qu’on appelle le droit de retrait).
  • Si des modifications sont apportées à la loi de l’Alberta, les articles relatifs au droit de retrait ou au consentement présumé ne s’appliqueront pas aux Ténois qui sont en Alberta ou qui y sont transférés en raison de blessures graves.
  • Les articles du projet de loi qui portent sur le droit de retrait ou le consentement présumé comportent plusieurs exceptions, notamment une sur la résidence (pour être visées, les personnes doivent résider en Alberta pendant une période de 12 mois immédiatement avant leur décès).

Faut-il payer pour donner des organes ou des tissus?

  • Le don d’organes ou de tissus n’entraîne aucuns frais pour le donneur et sa famille.
  • Il est illégal de vendre des organes ou des tissus au Canada.

Y a-t-il des aspects à considérer sur les plans religieux ou spirituel lors d’un don d’organes ou de tissus?

  • Les sentiments que suscitent les dons d’organes et de tissus diffèrent d’une personne à l’autre. Il s’agit d’une question personnelle.
  • Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser à un aîné, à un membre de votre famille, à un chef religieux ou à un conseiller spirituel.

Ma famille sera-t-elle forcée de prendre la décision de donner mes organes?

  • Non. Faire un don d’organes et de tissus est une décision personnelle, entièrement volontaire.
  • Les familles sont informées des options qui se présentent à elles. Elles prennent ensuite leur décision.
  • Si votre famille accepte de donner vos organes ou tissus, on lui demandera de signer un formulaire de consentement indiquant qu’elle a été informée du processus de don et qu’elle l’accepte. Votre famille devra donner son consentement, même si vous avez déjà rempli un formulaire de consentement au don d’organes et de tissus.
  • Faire inscrire vos souhaits constitue une étape importante pour communiquer votre intention de faire don de vos organes ou tissus à l’équipe médicale. Les membres de votre famille seront en paix avec leur décision s’ils savent ce que leur proche souhaitait avant son décès.

Où puis-je obtenir plus d’information sur le don d’organes et de tissus?

Pour plus d’information sur le don d’organes et de tissus, consultez le :